Initiation à la méditation

«Barbara, fais-tu du yoga ou de la méditation?», cette question on me la pose presque toutes les semaines.

Avec mon rythme de vie effréné, j’oublie parfois de penser à moi, de faire une pause et me détendre.

Ces derniers mois ont été très chargés, sans parler du COVID, j’ai dû me diviser en quatre, cinq, six… pour réussir à mener à bien tous mes projets. Que des choses positives en somme mais à la fin du compte, on s’oublie, notre cerveau fume, on ne sait plus trop ce que signifie “l’instant présent” et on vit sans arrêt dans le futur.

En 2022, je démarre un nouveau chapitre de ma vie. Celui de l’entrepreneuriat à 100% et pour parvenir à être efficace et structurer mes semaines comme il se doit, je souhaite à tout prix revoir ce rythme de vie qui parfois me dépasse en intégrant des sessions axées sur mon bien-être.

Que ce soit le sport ou la méditation, j’ai besoin de pouvoir évacuer d’une manière ou d’une autre. Maîtrisant déjà le côté sport, j’ai voulu en apprendre plus sur la méditation. Un domaine que mon mari connaît plus que moi, il m’a donc poussé à m’y intéresser, convaincu des bienfaits que cela pourraient avoir sur ma petite personne.

Motivée à me faire du bien, je me suis alors inscrite au cours d’initiation à la méditation de l’Ecole Migros.

Mon expérience

L’atelier s’est déroulé sur une journée et s’est articulé autour du lâcher prise avec le mental et un enracinement plus profond du corps en le préparant à la méditation par un travail corporel en douceur à travers le mouvement et la respiration.

J’ai pu vivre cette journée pleinement, avec beaucoup d’enthousiasme et acquérir les outils concrets nécessaires à la mise en pratique de la méditation chez moi.

Durant cette journée, j’ai appris:

  • les postures justes – quand on ne médite pas, on pense que se mettre en tailleur et joindre ses mains suffisent mais en fait, ce n’est pas si simple (voir avant/après ci-dessous)
  • à faire le vide et centrer mon esprit sur un objet, un son ou une partie de mon corps
  • améliorer la conscience de mon corps
  • à ne pas m’en vouloir si je n’arrive pas à lâcher prise du premier coup
  • à envoyer balader mes pensées parasites
  • que j’étais capable de faire tous les points ci-dessus sans trop de difficultés

Nous avons passé la majorité de la journée assis sur des chaises, ce qui m’a surpris au début. J’étais persuadé qu’on passera notre journée au sol. Il est en fait très important d’avoir les pieds encrés au sol et se tenir droit, chose qu’il est bien plus simple à apprendre sur une chaise lorsqu’on débute. Nous sommes ensuite passés au sol, en tailleur et sur les genoux. J’ai alors découvert le banc de méditation pour lequel j’ai eu une vraie révélation. Petit, pratique et confortable, je me suis empressée d’en acquérir un.

Avant ce cours, j’avais fait 1-2 tentatives de méditation, sans succès. C’est en pratiquant durant cet atelier que j’ai compris que je me mettais en fait trop de pression. Ne parvenant pas à faire le vide du premier coup (comme si un cuisinier arrivait à sortir un plat gastronomique au 1er essai), je croyais que cette discipline n’était pas pour moi. C’était certainement plus simple de faire croire ceci à mon subconscient que d’insister un peu plus. Je n’étais pas prête à m’ouvrir à cela et je n’avais pas les clés pour le faire de la bonne manière.

Je suis très satisfaite de cette journée car j’ai eu les réponses à toutes mes questions, j’ai pu mettre mon cerveau sur off, tout en apprenant les éléments essentiels à appliquer dans le futur et surtout, j’ai réalisé que j’aimais ça!

J’ai réussi à me détendre, je me suis même endormie lors d’une session de relaxation.

Toutes les informations et inscriptions pour ce cours

Un grand merci à l’École-club Migros pour cette opportunité, j’ai vraiment été ravie de ces cours!
________________

Article réalisé dans le cadre d’une collaboration avec l’École-club Migros.
La rédaction de cet article est faite en toute liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back to site top