Thaïlande: les points forts du nord

Durant le mois de mars j’ai passé une semaine dans le Nord de la Thaïlande, à la découverte des joyaux cachés avec Amazing Thailand.

Le voyage a commencé par une belle surprise, celle de voyager en classe affaire avec Thai Airways. Grâce à cela, le vol a été confortable et reposant, ce qui m’a permis de démarrer cette semaine en pleine forme.

Cette semaine était dédiée à la partie nord de la Thaïlande, encore peu connue des touristes. Cette région, très authentique, représente à mes yeux le vrai visage de ce pays et est très différente de ce qu’on peut voir dans le sud.

Voici les provinces et villes visitées durant ces 7 jours:

  • Lampang
  • Phrae
  • Nan
  • Chiang Rai
  • Triangle d’Or

LAMPANG

Située à une centaine de kilomètres de Chiang Mai, la ville n’a pas grand intérêt architecturalement parlant, si ce n’est ces nombreux temples. Nous en avons visité trois, différents les uns des autres:

Wat Pong Sanuk Nua: ce petit temple est composé de plusieurs parties. Au centre se trouve le chedi doré et un pavillon en croix unique en son genre ainsi et qu’un hall abritant un long Bouddha couché. Inspiré des styles Lanna (ancien royaume asiatique), birman et chinois, ce temple a reçu le prix du Mérite de l’UNESCO pour la conservation de son patrimoine culturel.

Wat Phrathat Lampang Luang: il accueille un Buddha d’émerauld comme celui de Bangkok

Wat Chalermprakiat: perché sur la montagne Pu Yak, ce temple nécessite de grimper 800m à travers la forêt tropicale pour l’atteindre. Une fois le sommet gravit, les deux pagodes sont facilement accessibles. Un calme légendaire règne et la vue est imprenable.

Sur le retour du temple perché, nous nous sommes arrêté manger dans le restaurant du Chef Preed, au bord de la route dans la descente.

La ville est aussi connue pour ses créations en céramique, dont le fameux Chicken Bowl. Importé de Chine, Lampang produit le Chicken Bowl depuis plus de 70 ans. Il est devenu le symbole de la poterie dans cette région.Le coq étant lui-même devenu la mascotte de la ville.

Pour cette première nuit, nous avons séjourné au milieu de la végétation, dans de petites huttes au Lampang River Lodge et avons pu déguster les plats locaux sous forme de buffet.

PHRAE

Nous avons ensuite fait escale à Phrae pour 2 nuits. La ville est entourée de remparts et elle est connue pour la teinture de Mo Hom (indigo). On y vient surtout pour s’imprégner d’une ambiance thaïlandaise authentique, loin du tourisme de masse.

Voici les éléments principaux de notre programme qui m’ont marqué et dont je recommande:

Wat Phra That Cho Hae: Ce temple, lieu de pèlerinage important pour les habitants du Nord, possède un chedi en or de 33 mètres de haut construit autour d’une relique des cheveux de Buddha. Le temple est vaste et possède plusieurs entrées. Il est possible d’inscrire ses voeux et prières sur des draps qui sont ensuite enroulés autour de la pagode.

Wat Phra That Suthon Mongkhon Khiri: Nous n’avons pas visité ce temple mais je trouve que son Buddah couché à ciel ouvert vaut le détour. Il paraît que si on s’attarde sur les détails, on peut y trouver passablement d’allusions et clins d’oeil dans les statues à des moments et croyances.

Phrae Street Food Night Market: Jusque là je n’avais fait qu’un night market de ma vie, celui de Bangkok en 2016. Celui de Phrae est forcément moins conséquent mais pas intéressant. Il se trouve sur Rop Mueang Road et possède un choix impressionnant de nourriture. Nous avons dégusté une Kiew Nam Soup, un régal! Si vous êtes de passage, arrêtez-vous chez สหชัยบะหมี่กวางตุ้ง pour en déguster une. Je me suis aussi laissée surprendre par une crêpe au porc et à la vanille (étrange mélange), une spécialité locale choisie par notre guide Nan qui n’était pas mauvaise du tout.

Banmatjai Homemade & Cafe: Nous avons eu la chance de faire un atelier DIY de tie & dye (indigo) dans cet endroit très chou. Accueillies par toute une ribambelles de jeunes femmes, elles nous ont expliqué comment teindre un foulard de manière créative. Nous avons pu testé par nous-même et repartir avec notre souvenir. Cette activité a été l’une de mes préférées de mon séjour.

La région du nord était, à l’époque, réputée pour sa production de teck. Phrae est devenue riche grâce au commerce de ce matériau et de nombreux propriétaire à cette époque se sont fait construire de véritables palais de bois.

Durant un tour de la ville en bus typique, nous avons pu apercevoir ces différentes maisons coloniales de style “gingerbread” construites en teck, dont Chao Luang House, l’ancienne résidence du gouverneur de Phrae maintenant transformée en musée sur l’histoire de la région et Vonburi House, habitée par la prince de Phrae, qui est elle aussi devenue un musée, peinte en rose elle ressemble à une maison de poupées.

A la fin du tour, nous nous sommes arrêté devant une bâtisse en rénovation, Khum Wichai Racha, avec une histoire qui m’a particulièrement touchée. M. Veera Star, 73 ans et vétéran de la guerre du Vietman, souhaite coute que coute redonner une âme à cette maison en la restaurant depuis 1992. Complètement recouverte par de la verdure, la maison était dans un très mauvais état. Mr Veera l’a racheté à son ancien propriétaire et a mis tout son coeur pour la retaper avec l’aide de sa femme, aujourd’hui très malade. Malheureusement, l’argent investit n’a pas suffit et M. Veera s’est retrouvé très endetté jusqu’à ce jour. Fier du patrimoine de cette maison, il espère encore aujourd’hui pouvoir lui redonner vie  en la transformant en musée, les entrées devenant ainsi un revenu suffisant pour la rénovation. En faisant quelques recherches sur internet, je n’ai pas trouvé grand chose à ce sujet alors par cette mention, j’espère que les personnes qui se rendront à Phrae seront curieux de la visiter et peut-être d’y faire un petit don.

Nous avons séjourné au Huern Na Na Boutique Hotel pour les 2 nuits. L’hôtel est sympa, les chambres spacieuses et nous avons pu déguster un repas local en soirée au bord de la piscine qui était fort agréable. Je recommande vivement les massages proposés par l’hôtel, c’était le pied.

NAN

La province de Nan a longtemps été un royaume indépendant, ce n’est qu’en 1930 qu’elle a rejoint le Siam. Difficile d’oublier son nom étant donné que c’était le diminutif de notre guide qui nous faisait rire sans cesse où nous répétant qu’on entrait dans son royaume ;)

Nous avons démarré notre visite de la ville par un workshop au temple Wat Phra Koed. Nous avons créé des Tung Kha King, il s’agit d’un type de drapeau qui, dans la croyance Lanna, a pour but de supprimer toute souffrance ou chagrin et apporterait le bonheur et la prospérité. Il est coupé à notre taille exacte et notre signe chinois ainis que différentes partie du visage sont à coller à la main. Il est ensuite remis à un moins bouddhiste qui se charge de prier pour nous. Un rituel auquel nous avons eu la chance d’assister.

Nous nous sommes arrêté manger au restaurant Huen Hom, si vous vous y arrêtez, vous apercevrez Wat Ming Muang de l’autre côté de la route, une réplique miniature du Temple Blanc de Chiang Rai.

Une fois rassasiées, nous sommes allée dans le district de Pua pour en apprendre plus sur la fabrication de tissus de l’ethnie des Tai Lü. Ils ont adopté le bouddhisme Théravada au 14ème siècle. Leurs temples en bois sont décorés de miroirs et de peintures. Les femmes Tai Lü sont réputées pour la beauté de leur coton et soie et pour leur compétence dans l’emploi des teintures naturelles. Nous avons d’ailleurs pu nous entraîner à la technique de la tapisserie, où il s’agit d’entrecroiser des fils tendus sur un métier à tisser à l’aide de ses doigts pour créer un motif sur un textile et à filer le coton.

Sur place, nous avons aussi fait l’incroyable découverte du Café Hugna Thailue qui est situé dans un cadre totalement inédit, ma 2ème activité préférée du séjour.

En soirée, nous avons mangé au Restaurant Huan Puka, les plats variés étaient très bons et le décor chaleureux, tout comme l’équipe. Nous avons ensuite fait un saut en tuk-tuk au Night Market de Nan pour nous imprégner de la vie locale nocturne.

Nous avons passé la nuit au Nan Boutique Hotel.

CHIANG RAI

Dernière étape de notre séjour en direction d’une ville bien plus connue des touristes. Juste avant d’y arriver, nous avons fait un stop à Kwan Phayao, connu pour son lac qui ressemble un peu au nôtre (le Lac Léman), sauf que manque de bol ce jour-là, il y avait du smog, la visibilité était donc très limitée. Ce qui ne nous a pas découragé à faire de jolies photos.

Nous nous sommes arrêté à l’heure du lunch au restaurant Aurora au bord de l’eau, avant de reprendre la route pour Chiang Rai.

Premier stop à Chiang Rai: Wat Rong Khun (le Temple Blanc). Une de nos premières constatations, une fois sur place, a été d’apercevoir que le lieu était bondé de touristes, autres que nous. Ce temple n’a rien à voir avec ceux que l’on avait vu jusque là, il est non-conventionnel et presque un peu flippant. Imaginé par un artiste thaïlandais de renom, sa couleur blanche est là pour rappeler la pureté du bouddhisme, les morceaux de miroir inscrustés suggère la réflexion de l’illumination. Le coeur du temple est composé de fresques loufoques représentant des supers héros dans un décor digne de l’apocalypse. Mais avant d’y arriver, il vous faudra d’abord passer devant un lac parsemé de créatures des enfers. L’ensemble de l’oeuvre artistique devait être achevée en 2008 mais ne sera finalement terminée qu’en 2070, elle constituera 9 bâtiments qui représenteront la vision du paradis bouddhiste sur terre imaginé par l’artiste… chacun sa vision.

Nous nous sommes ensuite dirigées vers Wat Rong Suea Ten (le Blue Temple). Achevé en 2016, ce temple est bien moins convoité par les touristes pour l’instant. Sa couleur intérieure bleu saphir a eu un effet relaxant sur moi, j’en ai perdu la notion du temps à force de m’attarder sur tous ses détails.

ELEPHANT VALLEY SANCTUARY

Attention… séquence émotions! Voici mon activité coup de coeur du séjour.

Partir dans le nord de la Thaïlande sans voir les éléphants étaient pour moi inconcevable. J’ai donc fait une entorse au programme, pour le plus grand bonheur de la petite troupe étant donné que tout le monde a suivi. Lors d’un précédent voyage en Thaïlande, mon mari et moi avions été mal aiguillé sur une excursion et avions découvert des éléphants qui se faisaient maltraités. Choquée, je m’étais renseignée davantage à mon retour et je m’étais promise d’aller dans un sanctuaire d’éléphants (un vrai!) si je revenais par là. Bingo!

Ce sanctuaire accueille les éléphants issus du cirque, du tourisme et du business de transport. L’équipe dédiée sur place leur réapprend à vivre et à se comporter dans leur environnement naturel. J’ai été vraiment très touchée de la manière dont ce lieu a été conçu et comment il est géré. Tout est fait pour mettre le bien-être des éléphants en priorité et c’est ce qui fait déjà toute la différence. A Elephant Valley, il n’est pas autorisé de monter sur un éléphant, de jouer avec lui.. car bien qu’elles nous réjouissent, ces activités ne font absolument pas partie du bien-être et de la vie d’un pachyderme.

Après cette belle découverte, nous avons rejoint notre hôtel pour la nuit: The Legend Chiang Rai. J’ai apprécié ma chambre, elle était spacieuse et originale.

TRIANGLE D’OR

Pour le dernier jour de ce voyage, nous sommes allées en direction de Chiang Sean à la découverte du Triangle d’Or. Cette région est nommée ainsi car elle est le point de rencontre de 3 pays: le Loas, la Birmanie et la Thaïlande. Bordée par le Mékong, nous avons fait une petite croisière sur cette fameuse rivière et avons débarqué au Loas quelques instants. A part un marché de contrefaçons, vous n’y verrez rien de très intéressant, il n’est donc pas nécessaire de s’y attarder. Je vous recommande de ne pas passer la nuit dans ce coin et privilégier un retour sur Chiang Rai en fin de journée. J’ai trouvé le coin très austère, une ambiance assez glauque y règne, comme si tout s’était arrêté dans le temps, il y a des années, à la mauvaise époque.

 

Ma semaine en Thaïlande du Nord s’est ainsi achevée, elle a été bien chargée et très enrichissante!

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter, je me ferai un plaisir d’y répondre.

Sawadee khaa!

_______________________

Infos & Conseils

  • des vols directs Zurich-Bangkok ont lieu tous les jours avec Thai Airways, il est très simple de trouver des correspondances pour les différentes régions avec Air Asia par exemple.
  • munissez vous de spray anti-moustique, le nord est vert et humide
  • pensez à prendre de quoi vous couvrir les épaules et les jambes pour la visite des temples
  • la température au mois de mars était de 35 degrès en moyenne, il fait très lourd, prévoyez de quoi vous hydrater et vous protéger du soleil
  • il se peut qu’il y ait du smog dans certaines régions, vous verrez un bon nombre de personne avec des masques pour se protéger de la pollution
  • il est très courant de mandater un guide ainsi qu’un chauffeur pour faciliter les déplacements et le contact

_______________________

Ce voyage a été organisé en collaboration avec Amazing Thailand

1 Comment

  1. je pars dans un mois, ton article tombe trop bien, merci pour tout ces détails. Très belles photos et mise en page, vraiment bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to site top