Recette de Mochis glacés

«Moshi Moshi!»

Ces deux petits mots signifient “allô” en japonais lorsqu’on répond au téléphone mais ils sont aussi utilisés pour capter l’attention d’une personne lorsqu’on a quelque chose à dire. Voilà qui est réussi…

Cette année 2020 a arrêté net mes désirs de voyage, le Japon est sur ma liste depuis longtemps mais je me vois forcé d’attendre encore avant de pouvoir réaliser ce rêve.

Etant donné qu’il n’est pour l’instant pas possible de planifier de séjour en direction du pays du soleil levant dans l’immédita, je fais venir le Japon en Suisse et plus particulièrement dans mon assiette!

Je voue un culte à la cuisine asiatique et encore plus aux bons plats japonais. Je les trouve fins, sains et remplis de saveurs.

Lorsque je me rends dans un restaurant japonais, je tâche toujours de garder une place pour le dessert, ce qui n’est pas forcément le cas pour les autres types de restaurants, car j’adore finir par déguster quelques mochis.

Mochi? C’est quoi?

Le mochi appartient à la famille des wagashis. Les wagashis sont, dans la cuisine japonaise, toutes les pâtisseries typiques et traditionnelles. Le mochi (prononcé motchi par opposition à moshi, qui signifie “allô”) est une préparation à base de riz gluant. Il est obtenu par pétrissage de riz gluant cuit, qui prend alors l’aspect d’une pâte particulièrement visqueuse et d’un cœur traditionnellement à base de pâte de haricot sucrée. Personnellement, je préfère les mochis glacés.

Au Japon, on consomme le mochi lors des grandes occasions et en particulier pendant les fêtes du Nouvel An. Il est considéré comme le réceptacle de l’esprit des divinités, c’est pour cela que les jours de fête, les Japonais se rassemblent pour piler du riz et en faire des mochi.

Les Japonais mangent en moyenne un kilo de mochi par an, pour l’essentiel durant la première semaine de janvier.

Je devais être japonaise dans une autre vie…

Recette de Mochis Glacés

Je suis ravie de pouvoir vous proposer cette recette faite maison!

Pour une dizaine de mochis:

Ingrédients

  • glace à l’arôme de votre choix (j’ai choisi mangue et coco)
  • 150 g de farine de riz gluant
  • 22 cl d’eau
  • 65 g de sucre (j’ai utilisé du sucre en poudre)
  • fécule de maïs (pour étaler la pâte)
  • quelques gouttes de colorant alimentaire (facultatif)

Préparation:

  1. il est recommandé de faire de petites boules de glace et les placer au congélateur (sur une plaque ou assiette) durant 2h. J’ai testé 2 manières, les boules préalablement mise au congélateur ainsi que l’option de faire de petites boules à la cuillère une fois que la pâte est prête et je n’ai pas vu de différence donc si vous voulez gagner du temps, choisissez la 2ème option
  2. Mélangez la farine et le sucre dans un bol. Ajoutez l’eau. Mélangez bien le tout avec un fouet, vous obtenez une pâte liquide assez lisse
  3. Si vous souhaitez faire des mochis de couleurs différentes, séparez à ce moment là votre pâte dans des récipients différents et ajoutez quelques gouttes de colorant dans chaque portion
  4. Mettez à chauffer à feu moyen-doux dans une petite casserole et remuez sans cesse avec une spatule. Au bout de 3-4 minutes votre pâte devient plus épaisse, gluante et homogène
  5. Préparez votre plan de travail en saupoudrant généreusement de fécule de maïs (la pâte de riz gluant colle énormément, il ne faut vraiment pas lésiner sur la fécule de maïs pour éviter que ça colle)
  6. Une fois que votre pâte est plus épaisse et compacte dans la casserole, enlevez-la du feu et verser la sur la fécule de maïs
  7. Mettez de la fécule sur vos mains et aplatissez la pâte tiède. Laissez refroidir quelques minutes, ajoutez de la fécule sur un rouleau et abaissez la pâte à 4 mm d’épaisseur
  8. Avec un emporte-pièce de 10 cm de circonférence (ou une tasse), découpez autant de ronds que vous pouvez et déposez-les chacun sur un morceau de film plastique (pas de papier d’aluminium, ça ne réagit pas bien au froid)
  9. Brossez les ronds de pâte avec un pinceau pour retirer l’excédent de fécule et déposez enfin une petite boule de glace sur chaque pâte de riz
  10. Refermez les mochis en repliant la pâte sur la boule de glace et en vous aidant du film alimentaire pour fermer et façonner chaque boule
  11. Réservez au congélateur pendant 2 h minimum avant de déguster

Conseils

  • Assurez-vous d’utiliser de la farine de riz GLUANT et non celle de riz normal, ça ne fonctionnera pas sinon
  • Rendez-vous dans une épicerie spécialisée pour obtenir tous les ingrédients facilement (par exemple: Uchitomi à Lausanne, Ly Than à Morges)
  • Si vous optez pour des mochis à la coco, saupoudrez de noix de coco vos ronds de pâtes une fois que vous les mettez sur le film plastique
  • Dégustez vos mochis sans modération ;)

J’ai pris du plaisir à faire cette recette bien que je pensais que ce serait plus simple. J’ai dû m’y reprendre à deux fois pour obtenir un résultat satisfaisant! La prochaine fois que je retourne au resto et que j’en déguste je ne vais plus voir les mochis de la même manière, c’est sûr!

________________

Article réalisé dans le cadre d’une collaboration avec l’Office national du tourisme japonais (JNTO).

La rédaction de cet article est faite en toute liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to site top